ūü©≤ Une commande en fourrure

Aventure

Le 17 fraouctor 647

Par Tahroy

L'aventure est parfois composée de petits services. Cette fois-ci, la Compagnie de Krisegis se rend sur l'Île de Moon pour livrer un string léopardo.

Compte-rendu

L’aventure se trouve parfois dans de petits services. Dans le cas pr√©sent, c’est celui pour Nilacina qui nous a motiv√©s √† partir sur l’√ģle de Moon.
Celle-ci avait besoin d’aide pour honorer une commande, la livraison d’un ¬ę¬†merveilleux¬†¬Ľ string l√©opardo… Le client √©tait parti en vacances sur l’√ģle il y a peu et laisser Nilacina y allait seule √©tait hors de question : les Kanniboules y r√īdent.
Nous avons donc monté notre petite équipe, Kraft et moi-même, rejoints par Havasu, trois combattants devraient largement suffire pour éloigner ces sauvages.

 

La suite était encore simple et le plan de base : trouver le fameux client sur la plage. Petite difficulté : Nilacina avait oublié son nom et son apparence, un bon challenge !
Nous avons eu de la chance cependant, près de la mer était abandonné un caleçon et de nombreuses traces de pas circulaient directement vers la forêt. Ces pistes, bien que rarement bonnes sont toujours intéressantes pour la surprise et nous avons suivi les pas, un par un avec une Nilacina sautant dans chacun.

La for√™t √©tait sombre et dangereuse, les Kanniboules nous observaient avec app√©tit, mais aucun n’osait pour l’instant s’attaquer √† nous. Un corps d√©vora fit office de pr√©vention : fuyez. Mais nous avions de quoi nous d√©fendre et il fallait trouver ce client.

Ce sont des chants qui nous sortirent de notre torpeur, accompagn√©s de percussions : les autochtones √©taient en plein rituels ou en pleine f√™te. La curiosit√© √©tait forte et l’√©v√©nement bien tomb√©, il fallait suivre ces sons.

Sur place, les Kanniboules attaqu√®rent ! Un pi√®ge, bien s√Ľr… Ils n’√©taient pas bien r√©sistants, la peau sur les os. Mais qu’est-ce qu’ils frappaient fort et √©taient rapides ! Nilacina s’est pris une fl√©chette, rien de dangereux, mais elle aurait pu avoir bien plus mal au vu des projectiles pr√®s d’elle.

Les bruits s’√©taient arr√™t√©s, rien en vu… En reprenant le chemin, nous sommes tomb√©s sur une immense marmite avec pr√®s d’elle un grand groupe de Kanniboules et… un homme ! Le client !
Il √©tait l√†, heureux et saucissonn√©, criant √† l’aide. Il fallait prendre une d√©cision : calmer les sauvages des environs ou l’abandonner et bien entendu, la seconde option fut prise.

Malheureusement, ils étaient bien trop nombreux, la seule option était de négocier.
Le Kanniboule s’√©tant pr√©sent√© comme le porte-parole – celui qui parlait le mieux – nous a propos√© l’√©change suivant : ¬ę¬†la meilleure viande du Monde des Douze¬†¬Ľ contre l’homme.
Nous avons essayé de nombreuses viandes, les plus savoureuses que je connaisse ou que Nilacina possédait. Puis elle eut une idée et lui déposa une étrange viande à ses pieds.
Notre interlocuteur s’est alors jet√© dessus et l’a engloutie ! La viande semblait parfaite pour lui et le prisonnier fut lib√©r√© aussit√īt. Il ne nous en fallut pas plus pour faire chemin inverse vers la plage.

Au final, c’est accompagn√© du bruit des vagues que la fameuse commande fut livr√©e. Un beau slip leopardo en √©change d’une belle bourse de kamas. Le client heureux put retourner √† ses petites vacances et nous √† nos lits, il √©tait tard.

 

CR par Tahroy